History : Chaudanne (Source de la) [Émergence de la Chaudanne] / BTH

Description générale (issue du site du Groupe Spéléo Lausanne – cf. bibliographie)

La vasque d’entrée de deux mètres de diamètre donne sur entonnoir raide menant à -6m où un laminoir (désobstrué) entre plafond et boulets morainiques est suivi par un puits de 7 mètres étroit (puits du Gruyère), une descente et un cran de remontée.
On se retrouve alors à un carrefour où une cheminée rejoint une petite surface (remblayage de la route), émergence de crue.

En face le siphon continue et on rejoint rapidement un deuxième puits (puits de l’Etivaz), déjà plus large et à la base duquel commence la “galerie des Trychopyges”;.
On a d’abord un passage large et bas, encombré de blocs, long d’une trentaine de mètres qui mène à -28m ; puis la galerie se met à remonter et le plafond s’élève lentement.
A 140 mètres de l’entrée, une longue dalle rocheuse obstrue presque complètement la galerie : c’est “L’étroiture de la Dalle” ; cette étroiture n’est plus qu’un souvenir depuis qu’un chemin a été découvert et déblayé sous la lame rocheuse dont le décollement à généré un court passage supérieur en laminoir.

Depuis cet obstacle, un virage sur la gauche donne sur une galerie qui change de morphologie : jusqu’à 200 mètres de l’entrée, c’est une vaste galerie chaotique tout en coudes brusques et en petits crans de montée ou de descente.
Les voûtes presque noires ont des formes irrégulières et compliquées, tandis que la galerie remonte progressivement jusqu’à -14m (Le Col).

Dès ce point, le plafond se rehausse progressivement, les passages bas sont maintenant derrière.
Une jolie galerie horizontale à -22m, qui paraît très vaste, précède le Ressaut et le puits de la Corde où l’on dépasse définitivement la cote -40m.

Après un passage en palier où le plafond monte latéralement en rive gauche sur plus de cinq mètres de hauteur (argile !), la dimension de la galerie se maintient depuis là entre deux et trois mètres de diamètre.
Cette partie, dite “La Banane”, descend en pente douce jusqu’à -75m, puis remonte lentement jusqu’à -60m ; on est alors au point dit “Le Balcon” où le siphon se sépare en deux branches :

* La première branche, en hauteur, est un passage collatéral d’une soixantaine de mètres sur le trajet principal passant par la “Galerie du Balcon” et le “Puits des Vagues”.

*La deuxième branche, est la plus évidente car depuis “Le Balcon” on a un coup d’oeil spectaculaire sur “Le Toboggan”; la descente y est d’abord très rapide, puis s’adoucit en s’approchant du point bas de -100m, au fond couvert de petits blocs.
Après une franche remontée, on rencontre un point haut vers -86m, et la galerie bascule progressivement dans le puits terminal en demi-cylindre, subvertical, le “Puits San Tedeco”.
La dernière pointe a permis d’atteindre -175m, mais le puits continue encore plus bas.

History : Мечата пещера / Vanyo Gyorev

Unless stated otherwise, all text and image are available under the terms of the Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported. Creative Commons License

Although this website may contain detailed information on caves, it was not designed to facilitate underground exploration by non cavers. All hazards are not necessarily reported and each and every information mentioned may not be verified.

Caving is a multi-sided activity : cultural, scientific and athletic. It often requires physical commitment and stamina. It is also involves risks, and even major risks.
These risks, if they cannot be completely eliminated, are at least greatly reduced by safe and established practices which are fully understood when undertaken with a caving club.

GrottoCenter, its representatives and its contributors cannot be held liable for bad practices in caving, or for any accident or damage that might occur in the caves mentioned on this web site.

Any novice caver who would like to engage in underground exploration is urged to contact a caving club. The names and contact information may be be obtained, among other sources, from the IUS (International Union of Speleology), from GrottoCenter or from national federations and agencies.

History : Crêtes Ventées (Scialet des) – TA20 – T20 / Alexandre PONT

Unless stated otherwise, all text and image are available under the terms of the Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported. Creative Commons License

Although this website may contain detailed information on caves, it was not designed to facilitate underground exploration by non cavers. All hazards are not necessarily reported and each and every information mentioned may not be verified.

Caving is a multi-sided activity : cultural, scientific and athletic. It often requires physical commitment and stamina. It is also involves risks, and even major risks.
These risks, if they cannot be completely eliminated, are at least greatly reduced by safe and established practices which are fully understood when undertaken with a caving club.

GrottoCenter, its representatives and its contributors cannot be held liable for bad practices in caving, or for any accident or damage that might occur in the caves mentioned on this web site.

Any novice caver who would like to engage in underground exploration is urged to contact a caving club. The names and contact information may be be obtained, among other sources, from the IUS (International Union of Speleology), from GrottoCenter or from national federations and agencies.

History : Lascaux (Grotte de) / BTH

Découverte :

Différentes versions de l’invention de la grotte de Lascaux ont été rapportées.
Elles sont parfois contradictoires et souvent relatées de façon fantaisiste : découverte fortuite par un chien ou en jouant au ballon, exploration volontaire de la cavité déjà connue.
Celle-ci a été effectuée en deux temps, les 8 et 12 septembre 1940.

Selon la version la plus fréquemment racontée, le 8 septembre 1940, Marcel Ravidat découvre l’entrée de la cavité lors d’une promenade sur la commune de Montignac en Dordogne avec ses camarades Jean Clauzel, Maurice Queyroi et Louis Périer.
Au cours de cette promenade, son chien Robot poursuit un lapin qui se réfugie dans un trou situé à l’endroit où un arbre avait été déraciné : un orifice d’environ 20 cm de diamètre s’ouvre au fond de ce trou, impossible à explorer sans un travail de désobstruction.
En jetant des pierres pour essayer de faire sortir le lapin, Marcel Ravidat constate que le trou communique avec une vaste cavité.
Comme cela se situe à 500 mètres du château de Lascaux, il pense qu’il s’agit de la sortie d’un souterrain.

Quatre jours plus tard, le jeudi (jour de repos scolaire à cette époque) 12 septembre, Marcel Ravidat, muni d’un matériel de fortune (lampe à huile, coutelas) pour s’éclairer et élargir l’orifice découvert précédemment, revient sur les lieux accompagné cette fois de Georges Agniel, Simon Coencas, et Jacques Marsal.
Les quatre jeunes gens pénètrent ainsi une première fois dans la grotte et y découvrent les premières peintures.
Après des visites quotidiennes et une première exploration du Puits, Jacques Marsal dévoile leur découverte à ses parents, qui s’étonnent de le voir revenir couvert de poussière.
Ils avertissent leur ancien instituteur Léon Laval le 16 septembre qui les suit pour explorer ce qui n’est encore qu’un trou mal dégagé.
Léon Laval prévient alors de la découverte, le préhistorien Henri Breuil, réfugié dans la région pour fuir l’occupant.
Celui-ci est le premier spécialiste à visiter Lascaux, le 21 septembre 1940, en compagnie de Jean Bouyssonie, d’André Cheynier, bientôt suivis de Denis Peyrony et de Henri Begouën1.


  1. Article de l’encyclopédie collaborative Wikipédia en français “Grotte de Lascaux” : https://fr.wikipedia.org/wiki/Grotte_de_Lascaux

History : Anjohibe (Grotte d’) / Alexandre PONT

Unless stated otherwise, all text and image are available under the terms of the Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported. Creative Commons License

Although this website may contain detailed information on caves, it was not designed to facilitate underground exploration by non cavers. All hazards are not necessarily reported and each and every information mentioned may not be verified.

Caving is a multi-sided activity : cultural, scientific and athletic. It often requires physical commitment and stamina. It is also involves risks, and even major risks.
These risks, if they cannot be completely eliminated, are at least greatly reduced by safe and established practices which are fully understood when undertaken with a caving club.

GrottoCenter, its representatives and its contributors cannot be held liable for bad practices in caving, or for any accident or damage that might occur in the caves mentioned on this web site.

Any novice caver who would like to engage in underground exploration is urged to contact a caving club. The names and contact information may be be obtained, among other sources, from the IUS (International Union of Speleology), from GrottoCenter or from national federations and agencies.