23/04/2013: Gouffre du Charentais

23/04/2013: Gouffre du CharentaisCASSOU DominiqueZIBROWIUS Sylvain
Plus de neige pour aller au trou mais le sol reste encore assez spongieux. L’objectif initial était une escalade d’une cascade d’environ 8 m de hauteur dans le réseau Tectonic vers -300. Chemin faisant nous nous arrêtons pour souffler un peu et surtout se refroidir au niveau du premier affluent dans la rivière Marie Casteret. Le courant d’air est dans son régime habituel, il descend vers l’aval puis remonte dans l’affluent. Cette singularité avait déjà était observée plusieurs fois. Pour en avoir enfin le c�ur net, nous laissons les kits au carrefour puis remontons l’affluent en laminoir bien humide car un ruisseau y coule. Au bout d’une trentaine de mètres, on peut enfin se relever. Après une escalade sur une coulée de calcite puis un passage au travers d’un rideau de calcite on débouche dans du v…

23/04/2013: Gouffre du Charentais

23/04/2013: Gouffre du CharentaisCASSOU DominiqueZIBROWIUS Sylvain
Plus de neige pour aller au trou mais le sol reste encore assez spongieux. L’objectif initial était une escalade d’une cascade d’environ 8 m de hauteur dans le réseau Tectonic vers -300. Chemin faisant nous nous arrêtons pour souffler un peu et surtout se refroidir au niveau du premier affluent dans la rivière Marie Casteret. Le courant d’air est dans son régime habituel, il descend vers l’aval puis remonte dans l’affluent. Cette singularité avait déjà était observée plusieurs fois. Pour en avoir enfin le c�ur net, nous laissons les kits au carrefour puis remontons l’affluent en laminoir bien humide car un ruisseau y coule. Au bout d’une trentaine de mètres, on peut enfin se relever. Après une escalade sur une coulée de calcite puis un passage au travers d’un rideau de calcite on débouche dans du v…